Choisir sa panoplie de gels en Trail !

Choisir sa panoplie de gels en Trail !

today 5 Septembre 2016
visibility 1525
comment 0

Si vous avez déjà fait un Trail, vous n'avez pas pu passer à côté de tous ces coureurs aspirant le contenu d'un tube en plastique. Le gel énergétique semble s'être démocratisé en Trail, mais est-il vraiment efficace ou même utile ?

Ici, on je vais parler uniquement du gel, de ses effets sur l'organisme, mais aussi de tous les pièges marketing ou d'utilisation à éviter, pour réussir à constituer votre propre panoplie de gels pour votre prochain Trail ! 

Les effets

Quand on se retrouve confronté à tous ces types de gels, on ne sait jamais lesquels choisir ! La plupart ont des noms pas très évocateurs :( Pour mettre un peu d'ordre, je vais les classer en 4 grandes catégories par rapport à leurs compositions :

  • Antioxydant: les gels se voulant antioxydant sont enrichis en Vitamine C, E et en zinc. Ils sont à utiliser avant et pendant l'effort et ont pour but de réduire la fatigue musculaire.
  • Coup de fouet: riches en sucre rapide, présence aussi dans certain cas d'excitant comme la caféine. Ils sont à prendre 10 à 15 min avant une difficulté (500 D+) ou à l'arrivée.
  • Énergie: plusieurs sources de glucides et enrichie en vitamines B6 et C pour réduire la fatigue. Des gels à utiliser pour des efforts supérieurs à 2 heures. Ils ressemblent beaucoup aux gels Antioxydant.
  • Anti-crampes: une concentration légèrement supérieure en électrolytes par rapport aux autres gels. Les crampes sont dues à tellement de facteurs différents qu'il n'est pas possible de tous les régler avec un gel. N'espérez pas de miracles ! La plupart des fabricants de gel ne produisent pas ou plus ce type de gel.

Le point commun entre tous ces gels c'est leur grande quantité de glucose, qui est d'en moyenne 70%.

Maintenant que vous savez ce que vous voulez, il faut savoir déjouer de nombreux pièges ;)

Les pièges à éviter

Les pièges marketing

   Le marketing a pour but de vendre le produit, soit en optimisant le packaging soit en créant le besoin. Couleurs qui attirent l’œil, slogan accrocheur ou effet indispensable, tout y passe. Il faut pourtant se méfier de deux choses :

  • Le fabricant vous promet des miracles en utilisant son gel["Nom du gel" vous procurera une action "anti-crampes" spécifique et une amélioration spectaculaire des performances par son action "ACIDO-BASIQUE" du métabolisme sportif]. C'est très accrocheur comme description ! On a tout de suite envie de passer à la caisse, non ? Je ne dis pas que ce gel n'a aucun effet, mais de là à vanter une amélioration spectaculaire des performances ...
  • Le fabricant essaie de vous faire croire que son gel est sur mesure pour telle ou telle situation. ex: Gel à utiliser sur marathon au km 15 ! puis celui-là est à utiliser au km 23 ! L'effet sera le même, mais, vous vous sentez obligé d'acheter les deux.

   Le meilleur moyen pour se protéger du piège marketing, c'est de savoir analyser les valeurs nutritionnelles des gels. Elles changent énormément d'une marque à l'autre. Nous verrons un peu plus loin les points importants à regarder pour bien les choisir.

Les pièges d'utilisation

Pour que les gels aient un effet positif sur vos performances, il faut connaître certains pièges à éviter :

  • Il ne faut pas compter uniquement sur les gels pour se ravitailler. Les apports nutritionnels des gels sont insuffisants pour des efforts de longue durée. Vous ne pouvez pas vous passer d'une boisson énergétique.
  • Ne dépassez pas les 40 g de glucides par heure. Au-delà des 40 g vous risquez des problèmes gastriques. Même si théoriquement, il faudrait consommer 60 à 100 g par heure.
  • N'utilisez pas un gel à chaque entraînement. Si vous faites moins de deux heures d'entraînement, le gel vous ne servira à rien.

Choisir ses gels

   Pour bien choisir ses gels, il faut regarder plusieurs points. Ces valeurs sont pour 1 gel (de 25 à 70 g) et non pour 100 g de gel.

Ce sont les valeurs minimales à avoir. C'est pourtant très compliqué de trouver un gel avec tout ces minimums.

  • Glucides > 20 g (Maltodextrine, Glucose, Fructose, ...)
  • Sodium > 50 mg
  • Potassium > 300 mg. Il est difficile de trouver un gel avec les 300. Mangez une banane sinon ;)
  • Magnésium > 56 mg
  • Antioxydants : vitamine C > 15 mg ; Vitamine E > 2 mg ; Zinc 3 mg
  • BCAAs > 500 mg (Acides aminés branchés. Ils existent aussi sous forme de pilule)

Si vous avez du mal à vous décider, je vous ai préparé une sélection de gels très efficace ;) Je les utilise également en Trail.

Comment les utiliser ?

  • Le plus important : toujours associer une prise de gel à 2 ou 3 gorgés d'eau.
  • Sur les longues distances, je recommande généralement de prendre un gel toutes les 1 h 30.Vous serez trop vite écœuré de tout ce sucre ! Il existe aussi des gels salés.
  • Ne testez jamais de nouveau gel le jour d'une course. Vous ne pouvez pas prédire comment votre corps réagira. 
  • Ne jetez pas le gel par terre après utilisation ! Prévoyez toujours un petit sac plastique dans votre sac à dos pour vos déchets ;)

Finalement, bien utilisé, les gels énergétiques peuvent vous apporter le petit coup de pouce qu'il vous fallait. Ne comptez pas uniquement là-dessus, mais ne vous en privez pas non plus !

Notre sélection


exploreÀ découvrir également


forumRéagissez !

J'ai un compte

Connectez-vous pour commenter.

Je suis anonyme

L'adresse email ne sera pas publiée.

1
2
3

Les commentaires 0

Pas de commentaires...

Soyez le premier à commenter !

help_outline
1.jpeg
97AF64F1-A6CF-4D32-94F3-5E0D31A247EC.jpeg
Auteur :
Yoann Chapelant

Coureur de cimes

Coureur de Trails depuis 2011. C'est en tant que passionné que je partage mes conseils avec vous.

NEWSLETTER

Rejoignez les passionnés de la culture Trail !

@