Comment réussir à s’entraîner en Trail sous la pluie ?

Yoann Chapelant May 13, 2020
0 92
Comment réussir à s’entraîner en Trail sous la pluie ?

Doit-on et peut-on courir sous la pluie ? Comment réussir à suivre son plan d’entraînement dans ces conditions ? Courir sous la pluie apporte aussi son lot de bienfaits ! On va vous motiver à sortir de votre zone de confort. 

Les bienfaits de la course sous la pluie

Courir sous la pluie est bien moins désagréable qu'il n'y parait. Tant qu'on a jamais essayé, on s'en fait une mauvaise idée. On pense avoir froid, se sentir mal, avoir les vêtements qui collent à la peau et tomber malade. Je vous rassure c'est rien de tout ça ! Quels sont les bienfaits de courir sous la pluie ?

Préparer un Trail

Le jour de votre prochain Trail, vous n'êtes pas assuré d'avoir un beau temps. Préparer un Trail c'est aussi se préparer à toutes les météos possibles. Comment s'équiper pour un Trail sous la pluie ? Difficile d'en avoir une idée si on a jamais couru sous la pluie. Et puis techniquement, descendre par temps humide ne s’improvise pas le jour J, sinon c'est l'assurance de déraper sur la première racine.

Renforcer son mental

Se confronter aux pires situations permet de relativiser lors des plus clémentes. Après plusieurs sorties par temps pluvieux, vous ne sentirez même plus la pluie. Ensuite, vous n'aurez même plus besoin de chercher à vous motiver. Il pleut ? Et alors ?

Améliorer ses appuis

Avec la pluie, le terrain change complètement et donc vos appuis aussi. Les muscles permettant de stabiliser la cheville sont davantage sollicités. Ils sortiront renforcés de ce travail inhabituel. En plus, courir sur terrain boueux se rapproche en plusieurs points de courir sur la neige. Ce renforcement ne sera pas perdu !

Comment trouver la motivation ?

Le plus dur va être de trouver la motivation pour votre première course sous la pluie. Vous allez remarquer que c'est bien moins désagréable que vous l’imaginiez. Alors les sorties suivantes vous demanderont de moins en moins de motivation et de courage. Mais comment franchir cette première étape ?

Équipez vous correctement

Se savoir équipé pour affronter la météo c'est la base pour se motiver. Si vous avez uniquement des tee-shirts, alors vous pouvez être sûr que vous n'allez pas faire un pas dehors. 

Comment s'équiper ?

Attention à ne pas trop vous couvrir. C'est une erreur très fréquente ! Il pleut, il ne fait pas forcément froid. Personnellement, j'utilise cette veste imperméable, une sous-couche technique manche longue (pour ne pas être en contact direct avec la veste) et un short. Le plus important pour votre sécurité : portez des vêtements et un brassard réfléchissant.

La veste imperméable

Le minium pour courir sous la pluie c'est d'investir dans une veste imperméable. A ne pas confondre avec un coupe-vent déperlant même si celui-ci est très pratique en cas de pluie légère, il ne vous sera pas d'une grande utilité passé 40 minutes dehors. Pour certaines course la veste imperméable fait partie du matériel obligatoire. Mais pas n'importe quelle veste, elle doit remplir certains critères pour être homologuée :

  • Elle doit avoir une capuche
  • Elle doit être imperméable (10 000 Schmerber*) et respirante (RET** < 13)
  • Elle ne doit pas avoir des parties composées d’un tissu non imperméable

Pour les femmes, la veste Salomon Lightning est homologuée et propose un excellent rapport qualité/prix. Et pour les hommes, la Bonatti Pro de chez Salomon. C'est celle que j'utilise depuis plus de 4 ans et elle n'a pas perdu son étanchéité. 

*Schmerber : unité de mesure de l’imperméabilité d’un textile. Si vous prenez une douche avec une veste de 10 000 Schmerber vous resterez au sec.

**RET  : Coefficient de Resistance Evaporative Thermique. Ce coefficient mesure la résistance d'un tissu à l'évacuation de l'humidité. Plus ce coefficient se rapproche de 0 plus le tissu est respirant. 

Se préparer pour courir sous la pluie

La sous-couche

La sous-couche est importante pour se sentir au sec. La veste, bien qu'étanche, va coller à la peau si elle est en contact direct. C'est pourquoi nous recommandons comme sous-couche un tee-shirt technique manches longues.  

La casquette de pluie

Elle est optionnelle, la capuche de la veste fait tout aussi bien l'affaire. Mais vous allez vite vous rendre compte que bruit de la capuche qui frotte contre votre tête est plus dérangeant que la pluie en elle-même. Alors si vous souhaitez absolument avoir la tête couverte, une casquette de pluie est une bonne solution. Pensez tout de même à bien vérifier son étanchéité.

Trouvez la bonne fenêtre

Il ne va pas peut-être pas pleuvoir toute la journée. Il va surement y avoir une accalmie, il faudra être prêt à ce moment. Scrutez le ciel ou consultez votre application météo favorite pour décider de l'heure du départ. Et si le temps ne change pas, il va falloir se jeter à l'eau !

Repensez aux bienfaits

Comme je le disais plus haut, courir sous la pluie apporte son lot de bienfaits. Ce serait dommage de ne pas en profiter à cause d'un simple manque de motivation.

Appréciez le repos bien mérité

Vous venez de terminer votre séance et vous pouvez être fière de vous ! Il y a quelques temps, jamais vous auriez imaginer courir dans ces conditions et pourtant vous l'avez fait. Une douche chaude, un bon livre au coin du feu et vous allez redécouvrir des plaisir simples que vous n'auriez pas autant apprécié sans cette séance.

Comment adapter son entraînement ?

Réduire le temps de la sortie

Même si nous conseillons de continuer à s'entraîner par temps de pluie, vous pouvez vous contenter d'un entraînement réduit, du moins sur la durée. Limitez-vous à 1 heure maximum. C'est sur que si vous aviez prévu une sortie longue, c'est raté. Mais vous pouvez la décaler pour un jour avec une météo plus clémente. 

Changer le type de séance

Privilégiez des séances plus courtes mais plus intenses. Par temps de pluie une séance de VMA ou de seuil est préférable à une sortie en endurance fondamentale. Ce type de séance plus intense peut tenir entre 40 et 45 minutes. De toute façon, lorsque l'on court sous la pluie, on a tendance à accélérer.

Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas profiter des paysages unique que vous propose cette météo.

Traileurs
Entraînement

Soyez le premier à commenter

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter